L’Historique

La Cité des Cultures de la Paix : Institut International Interdisciplinaire a émergé en tant que réseau international de recherche à partir d’une série de colloques et de séminaires sur l’exclusion comme phénomène politique, social, économique et culturel. Veuillez consulter : The Pervasiveness of Politics, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris, France, 1994-1995; Patterns of Exclusion: An International Conference, 1995; Forms and Dynamics of Exclusion, UNESCO, Fondation Maison des Sciences de l’Homme et l’Université Paris 7-Denis Diderot, Paris, France, 1997 ; conférences et séminaires à Washington DC, USA, 1998, et à l’Université d’Ottawa, Canada, 1999, 2000. Consultez également : les champs d’activités ; les activités : la chronologie.

La Cité des Cultures de la Paix est une initiative d’Amy Colin et a été cofondée par un groupe international de chercheurs, de scientifiques et d’artistes dont le travail et les efforts témoignent non seulement de préoccupations majeures envers les sociétés contemporaines, mais qui inscrivent également dans l’esprit des gens l’idée que le respect pour l’autre et la reconnaissance mutuelle servent de base à une coexistence humaine pacifique. La Cité a été la réponse de ses fondateurs à la violence et à la guerre qui ont fait ombrage sur le 20e siècle. Le réseau a tout d’abord été nommé Cité de la Paix, mais a par la suite changé son nom afin de répondre à l’appel de l’ONU et de l’UNESCO pour une « culture de la paix » soulignant ainsi l’importance d’une pluralité de cultures de la paix.