COUVERTURE MÉDIATIQUE DES GÉNOCIDES
Directeur: Alain Goldschläger

Le projet examinera le pouvoir des médias à soit éclairer soit dissimuler les génocides, en comparant les représentations et les interprétations fournies par les médias dans le cas des génocides au Congo, au Burundi et au Rwanda. Une attention particulière sera accordée à l’analyse des raisons et motivations derrière le camouflage médiatique des « nettoyages ethniques » des minorités de ces pays ainsi que dans d’autres états.

Les génocides ont des conséquences morales et politiques profondes. Toute solution politique et humaine aux conflits qui mènent à des génocides doit non seulement arrêter les massacres, mais également les analyser afin d’empêcher de futurs génocides.

En plus d’examiner les représentations médiatiques des génocides, le projet analysera également l’interprétation médiatique de différents cas d’exclusion, tels que l’expulsion des minorités juives des pays arabes et des chrétiens de l’Irak contemporaine. La manière dont les médias cachent ou nient l’existence de tels actes d’exclusion est aussi déconcertante et incompréhensible que leur occultation des « nettoyages ethniques ».