« CULTURE DE LA PAIX »

La notion de paix à laquelle la Fondation fait appel reprend le lexique international lequel, comme souligné dans l’Acte Constitutif de l’UNESCO (Londres, 16 novembre 1945), affirme que la paix n’est pas un concept immuable mais se construit jour après jour dans l’esprit et la conscience des hommes, “la dignité de l’homme exigeant la diffusion de la culture et l’éducation pour tous en vue de la justice, de la liberté et de la paix, il y a là pour toutes les nations des devoirs sacrés à remplir dans un esprit de mutuelle assistance” .

Les Nations Unies ont proclamé l’année 2000: Année Internationale pour la Culture de la Paix. Dans la Déclaration et dans le Programme d’action sur la Culture de la Paix, adoptées par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 10 septembre 1999, la culture de la paix est définie comme:

„l’ensemble des valeurs, des attitudes, des traditions, des comportements et des modes de vie fondés sur le respect de la vie, le rejet de la violence et la volonté de promouvoir et de pratiquer la non-violence par l’éducation, le dialogue et la coopération ; le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et leur promotion ; l’engagement de régler pacifiquement les conflits ; le respect et la promotion du droit au développement ainsi que de l’égalité des droits et des chances pour les femmes et les hommes, et des droits de chacun à la liberté d’expression, d’opinion et d’information ; l’adhésion aux principes de liberté, de justice, de démocratie, de tolérance, de solidarité, de coopération, du pluralisme, de la diversité culturelle, du dialogue et de la compréhension à tous les niveaux de la société et entre les nations.“

La paix, ainsi que le dialogue universel entre les cultures et les religions, est une priorité de l’ensemble du système onusien. La Fondation pour les Cultures de la Paix est également conscient de cette urgence et développe la définition de la “culture de la paix » des Nations Unies dans la conviction que chaque individu peut contribuer à construire une relation entre les peuples par la connaissance et l’acceptation mutuelle de la diversité culturelle.